Le 8 janvier 2020
Conseils & préparation

Comment choisir les bonnes chaussures selon son activité ?


Par Marine


Explora Project
Partage cet article


Chaussures d’alpinisme, chaussures de ski de randonnée, chaussures adaptées aux raquettes à neige...Tant de choix que d’activités, et on a tendance à s’y perdre !
Dans cet article, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour choisir la chaussure idéale en fonction de votre activité !

Raquettes à neige : 

 Idéale pour découvrir des petits recoins cachés sans sortir les skis, les raquettes à neige sont devenues un incontournable dans les randonnées hivernales. 

On vous prévient tout de suite, oubliez les moonboots ! Lors des randonnées hivernales, on est généralement confronté à un niveau de neige élevé et malgré les raquettes, on est souvent amené à s’enfoncer dans la neige jusqu’au milieu du mollet ! Il faut miser sur un bon équipement pour profiter au maximum de cette aventure.

Le principal est d’avoir une chaussure à la fois imperméable, montante et assez rigide pour bien vous maintenir le pied en place. Souvent, les chaussures de randonnée procèdent ces caractéristiques ( Si vous en possédez déjà, vous pouvez rajouter une paire de guêtres pour être totalement isolé sans risque de vous faire mouiller par la neige). 

Voici plusieurs modèles de chaussures idéales pour cette activité :

  À porter de préférence avec un pantalon imperméable 😉 

Chaussures de ski de randonnée : 

Bien différente d’une chaussure de ski alpin classique, ce n’est pas une mince affaire de trouver « chaussure a son pied » dans le ski de randonnée ! En effet, une chaussure inadéquate ou un mauvais réglage augmente les chances de vous faire passer un mauvais moment ! Pour que les ampoules et les douleurs aux pieds ne viennent pas vous gâcher votre sortie, voici quelques conseils :

Pour un skieur de randonnée polyvalent, le choix de la chaussure va s’orienter vers de la légèreté (entre 2 kg et 3 kg la paire). Un débattement d’au moins 60% est nécessaire pour facilité le pas de glisse et la marche. Le système de serrage de deux ou trois boucles est idéal.

Si vous préférez la descente, une chaussure à 4 boucles avec un flex (rigidité) élevé vous conviendra le mieux car elle vous offrira une meilleure précision dans la transmission des appuis pour piloter vos skis. 

Si vous préférez les montées rapides pour une pratique plus compétitrice, une chaussure ultralégère avec un ou deux serrages sera votre meilleur allié. Il est essentiel d’avoir un débattement très important pour être le plus proche possible de la foulée naturelle du pied.

A savoir : Prenez une taille au-dessus de votre pointure habituelle, le pied a tendance à gonfler pendant l’effort et une chaussure trop petite empêchera la bonne circulation du sang et favorise les ampoules ! Cependant, aujourd'hui, un très grand nombre de chaussures sont thermoformables et s'adaptent parfaitement à vos pieds.
Le choix de la bonne taille de votre chaussure comprend également la largeur et la longueur (de 100mm pour la plus étroite à 104mm pour la plus large). 

Voici quelques modèles de chaussures adaptées à une pratique de ski de randonnée polyvalente : 

Chaussures de ski de randonnée Nordique : 

Connaissez-vous le ski de randonnée nordique ? Parfait mélange entre ski nordique et ski de randonnée, il permet d’explorer les espaces sauvages de la moyenne montagne et des plateaux d’altitude avec un maximum de plaisir de glisse. 

Les chaussures de ski de randonnée nordique sont à mi-chemin entre chaussures de randonnée et chaussures de ski nordique. Il faut prendre en compte 3 critères spécifiques dans le choix de vos chaussures : 

  • La compatibilité avec vos fixations (norme Nnn ou 75mm) 
  • Le type de chaussures : semi-rigides (Nylon, cuir) ou rigides (coque plastique)
  • Le confort 

La chaussure semi-rigide est souple sur le devant pour permettre une flexion plus naturelle du pied et à l’arrière un collier articulé permettant de bien maintenir le pied, favorisant le contrôle du ski. Chaussure idéales pour les longues traversées sur de grandes étendues plates ou légèrement vallonnées ( comme nous le conseillons pour notre traversée du Vercors

La chaussure rigide offre un très bon maintien et donc plus efficace pour le contrôle du ski. Plus lourde que la semi-rigide, cette chaussure reste néanmoins assez légère pour obtenir une bonne flexion avant du pied. C’est une chaussure orientée «descentes ». 

Voici quelques modèles : 

Chaussures d’alpinisme : 

Sorties en montagne, ascensions ou grandes expéditions, le choix de vos chaussures d’alpinisme est primordial et joue un rôle déterminant pour la suite de vos aventures. Une chaussure inadaptée ou très inconfortable pourrait se révéler très douloureuse voire dangereuse (mauvaise circulation sanguine, augmentation des engelures, ampoules).

A la forme similaire aux chaussures de randonnée au premier abord, les chaussures d’alpinisme possèdent de nombreuses différences non négligeables pour une pratique plus poussée en montagne. 

Plus imposante que la chaussure de randonnée classique, sa tige est également plus haute. Sa semelle beaucoup plus rigide est également un avantage majeur de la chaussure d’alpinisme pour assurer une excellente protection sur des terrains rocailleux et gelés. Elle permet également la fixation de crampons pour les ascensions en terrain vertical. Les crampons peuvent être couplés qu’avec des chaussures dotées de crans spéciaux, appelés débords, situés à l’avant ou à l’arrière de la chaussure ( voire les deux en même temps). 

Ce sont des chaussures épaisses, durables avec une très bonne protection thermique ( qui varie selon les modèles) et imperméable. pour assurer un parfait maintien, le serrage est optimisé avec des lacets auto-bloquants, empêchant les lacets de se défaire inopinément comme cela peut être le cas sur des chaussures de randonnée classiques.

Les différents types de chaussures d’alpinisme

Semi-rigides : reconnaissables à leur petite taille, elles permettent d’être rigides tout en apportant une légère flexibilité avec un meilleur confort. La solidité des appuis sur les terrains difficiles ( pierriers, névés, arrêtes rocheuses) n’est cependant pas impactée.
Mais ce type de chaussure n’est pas conseillé dans toutes les situations, comme pour l’escalade glaciaire. Elles sont compatibles avec des crampons à lanières ou des crampons semi-automatiques ( débord unique à l’arrière). 

Quelques modèles :

Rigides : Avec leur taille imposante et dotées d’une semelle complètement rigide, elles offrent une protection maximale pour l’alpinisme en conditions extrêmes ( cascade sur glace, couloirs de hautes montagnes, alpinisme hivernal). Cependant, leur rigidité entraîne une perte de fluidité des mouvements et réduit le confort. Elle sont les seules compatibles avec des crampons automatiques grâces aux débords avant et arrière.

Quelques modèles :

 

Lire plus d’articles