Le 12 août 2020
Conseils & préparation

5 conseils pour réussir son bivouac !


Par Marine



Explora Project
Partage cet article

Après des heures passées à crapahuter sur les chemins de randonnées, il est temps de s’arrêter pour monter le bivouac !
Afin que ce moment ne se transforme pas en une énorme galère, il est nécessaire de s’y préparer correctement et de connaître les bases.
 
 1. SAVOIR UTILISER SON MATÉRIEL DE BIVOUAC

La règle la plus importante, c’est celle-ci ! Premier conseil : testez votre matos avant de partir !! Une fois sur place, fatigués de la journée, vous n’aurez aucune envie de vous casser la tête à monter votre tente avec le manuel de montage ou faire fonctionner votre réchaud qui ne s'allume pas !
Faites une check-list de tout le matériel nécessaire pour votre bivouac et testez le chez vous en amont. 

Voici une liste des éléments indispensables pour bivouaquer (sous tente) en montagne : 
  • Une tente 
  • Un matelas gonflable 
  • Un duvet 
  • Un réchaud ( avec briquet )
  • Lampe frontale 
  • Couteau multifonction 
  • Filtre à eau/ pastilles 

2. RESPECTER LA NATURE 

Il y a plusieurs manières de faire du bivouac : en tente, en hamac, à la belle étoile. Le but étant de dormir une nuit en pleine nature et de repartir sans laisser de trace de son passage. Cette règle n’est pas seulement spécifique au bivouac, mais à appliquer chaque jour de votre randonnée.
Pensez à inspecter les lieux de bivouac lors de votre départ pour ne laisser aucun déchet ou reste de nourriture, et veiller à rapporter tous les déchets et détritus, parfois même ceux laissés par vos prédécesseurs. 
 Faites un trou pour vos excréments de quinze à vingt centimètres de profondeur, dans le sol à l’écart bivouac, des sentiers ou source d’eau. Camoufler chaque trou lorsque vous avez terminé. 

Bien sûr, les traces ne se limitent pas à nos ordures mais concernent également notre comportement sur place. Vous bivouaquez dans en pleine nature, évitez de déranger la faune, surtout durant les périodes de reproduction, de nidification, quand il y a des jeunes animaux ou encore pendant l’hiver. 
 
Aussi, évitez de faire trop de bruit, sachez vous fondre dans le paysage. Enfin, ne jamais laisser de nourriture pour les animaux sauvages. Cela peut être néfaste pour leur santé et altérer leur comportement naturel.
 
 
3. CONNAITRE LES LÉGISLATIONS EN TERMES DE BIVOUAC 

Il n’est pas possible de bivouaquer où l’on veut.  Par exemple, le bivouac est interdit sur les plages, en bordure de route et sur certains sites recensés (se renseigner en mairie). Il est réglementé dans les Parcs Nationaux, les Parcs Naturels Régionaux et les Réserves Naturelles (Se renseigner au cas par cas sur les sites des espaces naturels protégés).

Le bivouac est généralement toléré, sous réserve de l’accord du propriétaire du terrain.  En cas d’impossibilité d’avoir l’accord du propriétaire mais aussi à titre plus général, quelques règles sont à respecter :

  • Il est primordial d’être respectueux de l'espace dans lequel on se trouve.
  • Il est important de ne pas prendre trop de place et d’ordonner le bivouac. 
  • Ne rien laisser traîner en dehors des abris.
  • Il est préférable d’arriver tard et de partir tôt.
  • Le mieux est de ne rester qu'une seule nuit au même emplacement.
  • Demander l’autorisation des agriculteurs/ propriétaires des parcelles privées sur lesquelles vous allez planter la tente. 
  • Au moment du départ, effacez toutes traces de votre passage et laissez l'endroit aussi propre que possible.
 

4. SAVOIR RECONNAÎTRE LE BON SPOT POUR POSER SA TENTE

Choisir un terrain souple avec une pente douce ou un terrain plat. Enlevez cailloux et branchages et autres points durs que votre dos n’apprécierait pas. Mettez-vous dans des zones abritées même si elles offrent un moins beau panorama pour éviter les brises continuent ou les rafales. 

Attention aussi à ne pas vous mettre trop près de l’eau. Bivouaquer en montagne au bord d’un torrent peut présenter des risques importants en cas d’orages ou de crues subites. Il est donc conseillé de bivouaquer en dehors des lits majeurs des cours d’eau.

Concernant les feux, il sont interdits en été dans la plupart des régions françaises. Pendant les autres saisons, pour faire chauffer un repas, éloigner le feu de votre tente et du reste de votre matériel de bivouac, prévoir de l’eau en quantité suffisante pour pouvoir l’éteindre à tout moment et s'installer à distance de toute végétation sèche. Il faut garder une vigilance de tous les instants.


 5. RÉUSSIR À BIEN DORMIR 

Les amateurs de bivouac le savent très bien, il est nécessaire de bien préparer son séjour sous tente pour en profiter pleinement. Il est en effet souvent difficile, si mal équipé, de trouver le sommeil et de bien dormir sous une tente. 

Le choix du matelas est primordial. Premièrement, il a pour avantages d’être léger et facile à transporter. Il y en a de toutes les tailles, de tous les poids et toutes les épaisseurs. En fonction de votre pratique, il est important de choisir le matelas qui vous correspond ! Le choix de votre matelas améliorera la qualité de votre sommeil et de vos nuits. 

Deuxièmement, Il est important d’avoir un sac de couchage adapté aux températures et à la saison choisie. Si avoir trop froid peut empêcher de dormir, avoir trop chaud est tout aussi désagréable !

Enfin, le choix de votre tente. Optez pour une tente légère mais solide, bien résistante au vent et à la pluie. Se faire réveiller car notre tente est inondée n’est pas non plus très plaisant !! 

Suggestions d'expéditions

Lire plus d’articles