Le 15 février 2021
Podcasts

HOMO EXPLORATUS #02 - Matthieu Tordeur, explorateur polaire


Par Marine



Explora Project
Partage cet article



Homo Exploratus, le mini-podcast qui va à la rencontre des hommes et des femmes qui explorent notre planète et qui, au travers de leurs aventures, nous livrent un regard sur le monde et leurs solutions pour notre plus grand combat à tous : le réchauffement climatique et ses conséquences sur le vivant. 


Il est le plus jeune à avoir rejoint le pôle sud en solitaire et sans assistance. Il est même entré dans le Guinness World Records ! 
Après 2 ans de préparation et de doutes mais aussi beaucoup d'excitation, Matthieu s'est lancé dans l'expédition la plus ambitieuse de sa vie !

Sa mission :  réaliser des expéditions pour faire le lien entre la communauté scientifique et le grand public, et
d'être le témoin des grands bouleversements de notre planète.


" Le monde polaire me fascine depuis que je suis jeune. En grandissant, j'ai eu envie d'arrêter de parler de ce continent uniquement au travers de récits ou de documentaires que j'avais pu voir sur ce grand continent blanc. C'est pour cela que j'ai décidé de monter ma propre expédition [...] Il faut savoir que l'antarctique est le continent le plus froid, le plus sec, le plus venteux et à l'altitude moyenne la plus élevée de la planète. C'est un environnement extrêmement difficile"  


" On est en novembre 2018 et tout autour de moi, je vois du blanc. J'ai la taille qui est ceinturée par un harnais et au bout de ce harnais, j'ai un traîneau. C'est le 1er jour de mon expédition sur la côte du continent antarctique pour rallier le pôle sud [...] Mon traîneau pèse 115kg. À l'intérieur, j'ai de la nourriture pour 50 jours, de l'équipements, une tente et du combustible pour faire fondre la glace"

" La solitude aujourd'hui c'est devenu une forme de luxe. Je ne suis pas de nature solitaire, je suis hyper entouré mais j'avais envie de vivre cette solitude et de me confronter vraiment à cette nature dans ce qu'elle a de plus brute et dans ce qu'elle a de plus vraie. Dans cette solitude, on apprend à s'apprivoiser soi-même. [...] J'ai appris au fur et à mesure des semaines, à lâcher prise et à m'inclure dans cette environnement extrême. J'avais tout intérêt à composer avec cette nature et ses contraintes plutôt que les contrôler". 

Suggestions d'expéditions

Lire plus d’articles