Christophe Bellato


Depuis tout petit, je rêvais de partir à la rencontre de la nature et ses secrets. Pendant longtemps, ma curiosité a été frustrée, jusqu'à ce que je décide d'un nouveau tournant de ma vie en 2015. Je me suis lancé dans le métier d’accompagnateur moyenne montagne et j’apprécie aujourd’hui de pouvoir partager un regard différent sur ce qui nous entour, sur ce qui nous est fondamentalement indispensable et dont nous faisons partie, la nature.

Qu’est ce qui fait que tu ne changerais de travail pour rien au monde ?
Dans mon travail, il n’y a pas vraiment de routine. Il y’a une grande liberté, et la rencontre avec l'autre est au cœur de mon métier.

Quelle est ton expédition la plus marquante ?
Le tour du Mont Rose. Un trek ou j’ai fini complètement épuisé. J’avais un groupe de 15 personnes, ce qui est vraiment beaucoup pour ce genre de sortie, l'un des plus difficiles de nos treks alpins. Les conditions étaient très compliquées, avec de la neige, et du brouillard les 2 premiers jours. Pourtant, chaque jour nous étions tous ravis d’être là, le groupe a jouer la solidarité, et je me suis senti très utile dans l’accompagnement de chacun lors des petits coup de mou. Les plats de pâtes en Italie avaient une saveur incomparable! Les chemins Walser, aménagés depuis le moyen âge par ces peuplades, sont simplement inattendus et participent à la beauté de ce trek, où l’on voit et ressent le lien entre l’humain et la nature!


Chaque personne est différente, j'aime adapter mon accompagnement à ceux que je rencontre, à l’environnement, aux conditions. C’est une grande liberté qui ouvre sur un champs infini d’échanges.


Quel est ton secret pour garder la forme ?
Tous les soirs après une journée de trek au soleil, j’utilise mon huile de milpertuis, cueillette et macération sont faites maison. Le matin c’est le beurre de Karité qui sert à me protéger des rayons du soleil. Si la météo est assez clémente, j’aime aussi faire une petite « trempette » dans les lacs de montagne!

Quel est ton plat/repas préféré quand tu rentres après plusieurs jours d’aventure ?
En général, au retour d’un trek j’ai besoin d’un bonne grosse salade et je l’accompagne d’une omelette avec les cèpes ramassées l’été précédent et déshydratées, qui m’attendent dans un bocal. C’est rapide, assez simple et ça ravi mon estomac!

Quel est ton modèle/ton inspiration dans la vie ?
J’ai travaillé avec Pierre Rabhi, et j’ai aimé la vie de cet homme, qui a su accepter son histoire et faire son propre chemin, revenir à la terre car il sentait que c’était là l’essentiel.  Aujourd’hui j’aime lire les réflexions de Baptiste Morisot, qui nous amène à repenser notre rapport à la nature, pour ne pas oublier que nous en faisons parti.

Suggestions d’expédition.

Contact

Une question ?
N'hésite pas à contacter l'équipe !