Jean-François


Je suis accompagnateur en montagne depuis 2004 et professeur de yoga depuis 1996. En quelques mots, je suis passionné par l'escalade, et surtout par la compréhension profonde de ce qui contribue à vivre l'instant présent.

Qu’est ce qui fait que tu ne changerais de travail pour rien au monde ? 
Après avoir travaillé 20 ans entre 4 murs, un plancher et un plafond, je réalise depuis 2004 le rêve de travailler en lien étroit avec la nature. Depuis que je suis devenu accompagnateur en montagne, je n'ai jamais imaginé faire un autre métier que celui-ci. La nature est à mes yeux une invitation à se relier à elle, à sortir de la croyance si puissante d'être séparé d'elle. Ce travail me conduit à rencontrer beaucoup de personnes. Elles me poussent à mieux me connaître et à me transformer pour être de mieux en mieux dans ma peau et à les apprécier de plus en plus telles qu'elles sont.

Quelle est ton expédition la plus marquante ? 
Bizarrement, une randonnée marche consciente en forêt au pied du Semnoz guidée par Daniel Zanin. Les exercices proposés par Daniel ont eu pour effet inattendu de me révéler ce qu'on appelle notre nature véritable. Il y a eu un avant et un après cette journée. C'est ce qui m'a amené à appeller mon activité : Nature véritable. Les trek que j'ai vécus dans le désert sud-Tunisien m'ont aussi beaucoup marqué. A mon retour, je ressentais durant plusieurs semaines une sensation profonde d'ouverture et de plénitude

Quelle a été ta plus belle rencontre ? 
Celle avec "moi-même", vécue comme une révélation.

Aimes-tu te fixer des défis toujours plus fous les uns que les autres ? 
Plutôt que de multiplier les défis, la tendance est que je préfère me concentrer sur un seul défi pour ne pas me disperser.. Un jour, je me suis donné comme objectif d'atteindre un certain niveau d'escalade pour mes 60 ans. Ce niveau me paraissait inaccessible au moment où je l'ai posé, mais néanmoins, j'étais motivé pour apprendre ou dépasser ce qui me maintenait au-dessous de ce niveau.. Dernièrement j'ai entendu ceci : si vos ambitions ne vous effraient pas, c'est que vous n'êtes pas ambitieux. Aujourd'hui, je sens que l'objectif est tout proche. Ce que m'a apporté la démarche a beaucoup de valeur, et je me félicité d'avoir eu cette ambition.

De quel objet ne te sépares-tu jamais ? 
Aucun. Les objets sont des objets. A mes yeux, bien que pouvant déclencher du plaisir ou des souvenirs, je n'ai pas le réflexe de m'attacher à eux. S'attacher à des objets liés au passé revient à être attaché au passé. Ce qui me rend joyeux, c'est en étant pleinement connecté avec le présent, car c'est seulement dans le présent que tout se passe.

Quel est ton plat/repas préféré quand tu rentres après plusieurs jours d’aventure ? 
Une salade de crudités ou une soupe de légumes maison.

Suggestions d’expédition.

Contact

Une question ?
N'hésite pas à contacter l'équipe !