Félicien

Originaire du Forez, je suis accompagnateur en montagne, éducateur de grimpe encadrée dans les arbres et animateur VTT. Je suis aussi technicien faune de montagne, berger, animateur nature et paysagiste ! Mes spécialités sont l’ornithologie, la botanique et les plantes culinaires, l’élevage de montagne, et bien sûre la faune. Passionné de nature et de voyages, j’ai baroudé dans divers coins de France (Massif Central, Alpes, Poitou, Limousin, Provence, Corse…) et du monde (Espagne, Canada, Argentine, Norvège, Ghana...).

Devenir guide, un rêve d’enfant ?

Depuis tout jeune, je passe le plus clair de mon temps dans la nature, à observer les oiseaux et les plantes de mon jardin, à parcourir les montagnes les plus proches, celles du Massif Central, lors de randonnées de plusieurs jours en famille.

Qu’est ce qui fait que tu ne changerais de travail pour rien au monde ?
Je ne me vois pas travailler ailleurs qu’en pleine nature. Je n’ai pas un tempérament de compétiteur sportif mais j'ai besoin de passer du temps à l’extérieur, à la découverte de grands espaces. Aimant travailler en contact avec les autres, j’apprécie particulièrement la diversité humaine que l’on peut côtoyer dans ce métier.

Natif d’une région proche des montagnes, j’ai rapidement été attiré par ce milieu abritant les derniers espaces vastes et sauvages.


Quelle est ton expédition la plus marquante ?
Le choix est très difficile car toutes mes expériences sont aussi différentes qu’enrichissantes ! Mais je dirais l’Argentine, car c’est le voyage qui a été à la fois le plus éloigné et le plus diversifié, tant au niveau des paysages que de la faune, la flore, la culture.

Quel est ton secret pour garder la forme ?
« Un peu de tout sans excès ». Loin de suivre un entraînement de grand sportif, simplement le fait de sortir en extérieur de façon quasi-quotidienne, que ce soit par mon travail, ou même perso, en mangeant de tout et en ne faisant excès de rien, tout en n’obéissant à aucune hygiène de vie particulière, juste en observant notre meilleur professeur : la nature.

Si tu étais une ville, un animal ou un monument, lequel serais-tu ?
L’âne, car il vit de peu et n’a pas de gros besoins. Son caractère calme, et prudent cache un grand courage et une intelligence supérieure à bien d’autres animaux malgré sa réputation peu glorieuse. Endurant, il ne possède pas un physique d’athlète mais s’en sors souvent mieux que certains animaux jugés plus « forts » comme le cheval. Enfin, malgré son apparence docile, c’est un animal libre, indépendant, n’obéissant jamais contre son gré.
Viens me retrouver !

Expédition menée