Olivier

Passionné des activités de pleine nature depuis l’enfance, j’ai rapidement orienter ma vie professionnelle dans le domaine de la nature. Quand je croisais un âne lors de mes randonnées, je le trouvais toujours très sympathique, calme et reposant. Après l’obtention de mon diplôme d’accompagnateur en moyenne montagne en 2002, j'ai passé une formation pour mieux apprendre à connaitre les ânes et pouvoir leur apporter les soins nécessaires. J’en ai rapidement acquis 3 dans mes pâtures. Aujourd’hui, ils sont douze à dresser leurs grandes oreilles quand j’ouvre la porte de la maison !

Devenir guide, un rêve d’enfant ?
Non, mais j’ai toujours voulu être, vivre et travailler ‘’dehors’’, avec la nature. Le métier de guide me permet tout ça.
 
Qu’est ce qui fait que tu ne changerais de travail pour rien au monde ?
Mon cadre de vie et de travail. La présence de la montagne ainsi que les rencontres humaines et naturalistes qu’elle m’offre.
 
Quelle est ton expédition la plus marquante ?
La traversée d’une partie des Pyrénées par le HRP, un voyage au pays Dogon au Mali, la traversée de la Réunion, le chemin de Stevenson, la traversée des Vosges, un sommet alpin... Je ne sais pas si on peut parler d’expédition au vrai sens du terme. Mais chaque voyage, chaque randonnée m’ont laissé quelque chose de profond.
 
Quelle a été ta plus belle rencontre ?
Elles sont toutes plus belles les unes que les autres car chaque rencontre, que ce soit avec un autochtone, un autre randonneur, une petite fleur au bord du chemin, un arbre gigantesque, un chamois, une salamandre, un circaète, est toujours unique et c’est cela qui fait sa beauté.

J’ai la chance de pouvoir vivre de ma passion de la nature dans les grands espaces naturels des Monts d’Ardèche. Chaque matin je me réveille auprès de mes ânes, avec leur braiment qui surgit dès que j'ouvre la porte de ma maison. 

 
Aimes-tu te fixer des défis toujours plus fous les uns que les autres ?
Je ne parlerais pas de défis mais j’aime avoir des idées qui peuvent devenir de vrais projets et les mener au bout.
 
Quel est ton secret pour garder la forme ?
L’émerveillement ! Quand tu ouvres les volets (même si ils sont presque toujours ouverts chez moi) et que tu regardes à l’extérieur, il y toujours quelque chose ou une situation dans laquelle se trouve du ‘’positif’’  et hop c’est parti … travail, bricolage, rando, vélo, course à pied, ski, photo ou tout simplement une partie de cartes avec les amis. 
 
De quel objet ne te sépares-tu jamais ?
Pas d’objet fétiche mais le sac à dos, appareil photo, jumelles ne sont jamais très loin et les chaussures de rando encore moins !
 
Quel est ton plat/repas préféré quand tu rentres après plusieurs jours d’aventure ?
Se poser sur une terrasse et boire une bonne bière. 
 
Quel est ton modèle/ton inspiration dans la vie ?
J’aimerais pouvoir vivre comme les indiens d’Amérique du nord il y a quelques siècles, avec une grande connaissance et un respect de la nature.
 
Si tu étais une ville, un animal ou un monument, lequel serais-tu ?
Une ville aucune chance !
Un animal : le loup pour les kilomètres qu’il peut parcourir en une journée, l’aigle pour la puissance qu’il dégage lors de ces vols planés, la marmotte pour rester au chaud en hiver, l’écureuil pour ses bons fantastiques d’arbres en arbres ! 
Viens me retrouver !

Expédition menée