Nicolas


J'habite au cœur des Hautes-Alpes, un département que j'affectionne tout particulièrement ! La pureté de son air, l’intensité de son ensoleillement, la multiplicité de ses lacs et torrents, et ses trois parcs naturels me permettent de vivre dans un rapport intime avec la nature. Ce bonheur à vivre dans la nature, j’aime le partager. J’aime la rencontre, la richesse des sensibilités qui se croisent, les soirées en montagne où les liens se tissent, plus forts, plus vrais. C'est aussi dans cet esprit que j'ai choisi de transmettre ma passion de la photo et de la nature, concrète, sensible et amicale.

Devenir guide, un rêve d’enfant ?
Oui, montagnard depuis mon enfance, devenir guide de montagne était une évidence que j'ai réalisé bien trop tard.

Qu’est ce qui fait que tu ne changerais de travail pour rien au monde ?
Le plaisir de faire partager cette passion de la nature et des grands espaces.

Quelle est ton expédition la plus marquante ?
Mes 1èr bivouacs à l'âge de 15 ans où je suis parti seul pendant 3 jours sur les crêtes des montagnes au dessus de la maison.

Quelle a été ta plus belle rencontre ?
L’accueil incroyable par derniers nomades éleveurs de rennes pendant leur migration d'automne au fin fond de l'Oural entre Europe et Sibérie.

C’est dans ces moments où je suis coupé de la civilisation, que le sens de la vie s’offre à moi, comme une lumineuse évidence. 


Aimes-tu te fixer des défis toujours plus fous les uns que les autres ?
Cette période a duré plus de 30 ans, c'était ma période d'alpiniste et de skieur de pente raide. Maintenant je connais mes limites et je m'en contente avec plaisir.

Quel est ton plat/repas préféré quand tu rentres après plusieurs jours d’aventure ?
Je n'ai pas de préférence pour un plat, à la fin d'une aventure se sera une spécialité de la région ou le pays visité.

Si tu étais une ville, un animal ou un monument, lequel serais-tu ?
Une ville sûrement pas, plutôt un village le plus isolé possible.
Le Gypaète barbu me fait rêver, il est capable de traverser les Alpes en planant en seulement quelques jours.
Si mon van était un monument, je le choisirai pour sa mobilité.

Suggestions d’expédition.

Contact

Une question ?
N'hésite pas à contacter l'équipe !