Pierre Larry

Membre de la Société des Explorateurs Français et ancien sportif de haut niveau, aventurier et skipper professionnel, Pierre-Larry est un grand amoureux de la nature avec de nombreuses explorations à son actif. En voilier, à pieds, à ski, en escalade, en parapente, alpinisme, vélo, en pirogue, canot, 4X4, il a parcouru diverses régions reculées du monde (Tian Shan, en Himalaya, Alaska, Canada) et sillonne les montagnes et les mers pour partager son amour des océans,
Il est l'auteur, entre autres, du "Journal d'un jeune alpiniste" aux éditions Alzieu et " Les Anges de l'enfance" aux éditions Claude Muller. 
« Ce que je trouve le plus fascinant de l'expérience humaine est ce pouvoir que l'on a de créer un pont entre le rêve et le projet.»

Devenir guide, un rêve d’enfant ?
Depuis toujours, ma nature profonde revient: vivre proche de la nature et devenir un "passeur de nature et d'aventure".
" L'Ocean, Tabarly, l'Himalaya, Jack London, Moitessier", la voile et la montagne devaient être sur mon chemin. C'est un rêve d'enfant de devenir un aventurier. 
 
Qu’est ce qui fait que tu ne changerais de travail pour rien au monde ?
Ici sur l’océan, dans les calanques à Marseille, en Himalaya ou en haut de l'Aiguille du midi, je savoure la liberté et ces atomes de lumières que j'emporte avec moi, dans mon cœur. 
J'aime cette phrase de poète Inuit, Kibkarjuk:  « Il existe une seule grande chose : voir le grand jour qui se lève et la petite lumière qui remplit le monde. » 
 

Un jour nos sourires en diront plus long que les mots les mieux choisis.

  
Quelle est ton expédition la plus marquante ?
 L'Alaska au cœur de la nature sauvage. Au bout de moi même avec le peuple des animaux. 
 C'est l'aventure finale ici, au cœur de la nature sauvage d’Alaska. Au bout du monde avec soi-même, la nature, les animaux, les glaciers, les sommets enneigés. Ce qui m’importe c’est d’essayer de faire resurgir le meilleur en moi. Le sacré qu’il y a en chacun de nous comme une flamme. »
 
Quelle a été ta plus belle rencontre ?
Paul Keller à été comme un grand père pour moi. Il était guide de haute montagne et pasteur, a réalisé plusieurs expéditions. Il est l'auteur du livre la Montagne Oubliée. Dans mon livre "Journal d'un jeune alpiniste", ce sont des lettres qui lui sont destinées. 
Il parlait de cette montagne intime qu'il faut aimer plutôt que conquérir et soumettre. C'était un grand homme. 
 
Quel est ton plat/repas préféré quand tu rentres après plusieurs jours d’aventure ?
Une tajine d'agneau aux pruneaux. Trop bon !
 

Je suis heureux de porter ces projet de nature, d'aventure.  J'aimerais montrer d'autres chemins, inspirer des jeunes, faire émerger des rêves, modifier nos comportements individuels et collectifs en faveur de la nature et avant tout faire resurgir le meilleur en nous. 


Quel est ton modèle/ton inspiration dans la vie ?
Dans ces projets de courses au large, de navigations, d'expéditions,  je continue un pèlerinage intérieur, comme un alpiniste qui s’élève et invente son chemin dans une paroi, comme un marin qui navigue par delà l'horizon et choisi sa route sur l’océan. Cela donne de l’épaisseur à l'existence. C'est puissant ce que je vis. 

«  Il y a toujours dans la nuit une fenêtre éclairé. Il y a toujours un rêve qui sommeille. La beauté des arbres, la fraîcheur de l'air, le sommet de la montagne, le rythme de la mer me parlent. J'aimerais ne jamais fermer mon cœur aux choses que je ressens du plus profond de mon être. » Pierre-Larry 
 
Si tu étais une ville, un animal ou un monument, lequel serais-tu ?
Un animal: un albatros ou un loup, j'hésite!
Viens me retrouver !

Expéditions menées