Franck

Jurassien d’origine, j’ai toujours gardé l’amour de cette région tout au long de ma vie. Cette région est également celle de Paul Emile Victor, la lecture de ses expéditions polaires ont enrichi mes rêves de grands espaces. Par la chance des rencontres, ma vie a basculé de la compétition en cross-country et en trail, à la montagne et plus particulièrement au secours en montagne. C’est dans cette progression personnelle que je suis devenu guide de haute montagne. Aujourd’hui je partage cette activité avec des voyages en skis nordique ou en kayak de mer dans le monde entier. 

Qu’est ce qui fait que tu ne changerais de travail pour rien au monde ?
L’amour de partager et d’accompagner.

Quelle est ton expédition la plus marquante ?
L’ascension de l’Aconcagua, en Amérique du Sud. 

Quelle a été ta plus belle rencontre ?
Il n’y en a pas qu’une, mais toutes celles qui m’ont permis d’être celui que je suis aujourd'hui.

Enfant, je rêvais de grands espaces, de l’ouest américain et des paysages arctiques. Devenir secouriste en montagne puis guide fût une suite logique de ces rêves et des multiples rencontres.


Aimes-tu te fixer des défis toujours plus fous les uns que les autres ? 
Oui, j’ai toujours les mêmes rêves, et une fois réalisés un autre passe en première ligne.

Quel est ton secret pour garder la forme ?
Le comté et le vin du Jura.

De quel objet ne te sépares-tu jamais ?
Aucun, mais j’ai toujours un petit grigri, depuis des années c’est un bois d’orignal sculpté par un Amérindien dans une dent de mammouth

Quel est ton plat/repas préféré quand tu rentres après plusieurs jours d’aventure ? 
Un agneau de 7 heures avec des carottes confites.

Quel est ton modèle/ton inspiration dans la vie ?
Le respect des autres et le Leave No Trace Principles.

Si tu étais une ville, un animal ou un monument, lequel serais-tu ?
Une ville Val David au Québec, un animal un Ours, un monument un Inulshuk.
Viens me retrouver !

Expéditions menées