Emilie


Emilie
Athlète de haut niveau en Trail durant une dizaine d’année, aux côté de la Team Trail Quechua dans le début de ma carrière sportive, j’ai notamment battu le record féminin sur le GR20 en Corse en 2012. Cela restera parmi mes plus belles aventures humaines et sportives marquantes ! Ce record, toujours invaincu à l’heure actuelle, me rappelle que l’aventure n’est belle que lorsqu’elle est partagée ! C’est ce que j’essaye de faire dans mon quotidien, partager ma passion aux autres dans les différents domaines professionnels que j’explore et dans lesquels j’évolue. Je suis autant guide d’exploration sur le terrain - en tant qu’Accompagnatrice en montagne -, que guide d’exploration de soi, en tant qu’enseignante en développement personnel et spirituel. J’accompagne, je guide, j’écoute, je transmet, voici mon quotidien ! Guider les gens sur les chemins merveilleux que la Vie offre ! Au sens propre comme au figuré. 

"« La Vie ça brûle et si ça brûle pas, c’est qu’tu vis pas ! »"

Quelle est ton expédition la plus marquante ?

J’ai eu la chance de parcourir le monde tout au long de ma carrière sportive, pour pouvoir
participer aux plus grands rdv internationaux, tels que le Grand raid de la Réunion, que j’ai
notamment gagné 2 fois, puis aussi l'UTMB, la Western States, le Marathon des Sables, le Tor des géants,
Grand To Grand, et bien d’’autres encore !
Il ne s’agit pas « d’expéditions » proprement dites, tel qu'un gros challenge où tu pars tout seul à
l’aventure pour découvrir un territoire dans des conditions super roots (c’est comme ça en tout cas
que je vois « l’expédition » en tant que telle..). Mais il s’agit toujours de belles AVENTURES !

Préparer une course très longue, telle que le TOR des géants, 330 km non stop, 24 000 mètres de dénivelés positifs et négatifs pour faire le tour du Val d’Aoste en Italie, avec seulement 3h de
sommeil cumulées, pour moi, c’est un peu une expédition quand même ! 

Car avant tout ça se
prépare ! Et même s’il s’agit d’une course organisée, staffée, sécurisée avec des bases vies pour
les ravitaillements, ça reste quand même un truc un peu hors norme ! Ca représente
un peu moins de 86 heures de courses, et quelques hallucinations intéressantes sur la fin du
parcours!
J’ai eu le plaisir de gagner cette course chez les filles et de terminer 9ème au scratch. J’évoque le
résultat, bien qu’anecdotique, parce-que évidemment c’est une fierté, mais ce que je retiens
principalement de cette course, c’est encore une fois l’aventure humaine extraordinaire! D’abord
une profonde exploration de soi et de ses capacités, à rester lucide malgré la fatigue intense liée à
la course et au manque de sommeil. Et puis une intensité émotionnelle vécue tout au long du
parcours! Les rencontres avec des bénévoles incroyables, le soutien de supporters inconnus, la
fête qu’occasionne notre passage dans les villages aux différents points de ravitaillement,
l’engouement de ceux qui nous suivent et nous encouragent à distance, et puis la force incroyable
de ceux qui nous accompagnent dans l’équipe d’assistance ! ils vivent la course avec nous, sur la
route pas sur les chemins, mais dans des conditions d’attente parfois longues et inconfortables,
nuit, froid, pluie etc.. Ils ne dorment pas non plus, ils vivent du stress à nous attendre et lorsque
l’on arrive aux postes pour s’assurer que nous ne manqueront de rien pour être bien et repartir en
forme, ce soutien est absolument incroyable !
Des moments gravés à jamais dans ma mémoire ! Et qui me rappellent aussi, dans les moments
de doutes, et de découragements, que toute belle victoire, ou réussite, quelle qu’elle soit, est
semée d’abord de labeurs et nombreux efforts. Il faut de la volonté, de la détermination, de la consistance,

de l'assiduité, du courage et de la persévérance. Il y a parfois des échecs ou des contres
performances mais nous sommes toujours récompensés par ces beaux et grands
moments de joie. Le plaisir d'être là et de se battre pour la cause ou l’objectif que nous poursuivons !

Quelle a été ta plus belle rencontre ?
J’ai fait de très nombreuses, et très belles rencontres en effet durant mon parcours sportif
notamment; De beaux athlètes, des personnalités lumineuses et inspirantes, comme Dawa
Dachhiri Sherpa, Kilian Jornet, François D’Haene, Nuria Picas, Jim Walmsley et bien d’autres..
Mais autant certaines personnes nous inspirent par leur parcours sportif et leur charisme
incroyable, autant, la personne que l’on ne soupçonne pas être notre plus grand inspirateur c’est
nous même ! Je dirais que ma plus belle rencontre ces dernières années a été moi-même ! :)
Simplement parce-que l’on vit une bonne partie de notre vie sans nous connaitre réellement ! On a
vaguement une image de ce que l’on croit être ! Mais quand on s’intéresse véritablement à qui
nous sommes au fond, nos fonctionnements, croyances, forces, fragilités, alors on découvre notre
être authentique ! et bien souvent, il n’y a rien à envier à l’extérieur ! Tout se trouve en nous déjà !
il n’y a qu’à prendre le temps d’observer !
Cela n’enlève en rien le fait d’être admirateur des réussites et performances de ce que les autres
osent ! Ç’est même un bon moteur pour nous donner la force et le courage d’essayer à notre tour
de réaliser nos rêves, d’exprimer nos talents de diverses manière.. Mais je crois qu’il est essentiel
d’être en mesure de reconnaitre aussi la richesse qui se trouve en chacun de nous. C’est une
rencontre merveilleuse que de se découvrir soi même!

Aimes-tu te fixer des défis toujours plus fous les uns que les autres ?
« La Vie ça brûle et si ça brûle pas, c’est qu’tu vis pas ! » comme l’inspirait Felix Radu dans l’un de
ces textes récemment.
Je dirais que j’aime vivre et expérimenter la vie dans sa dimension la plus large possible ! Donc
ceci inclut de tenter de nouvelles choses, de repousser mes croyances et mes propres limites !
Forcément, les défis vont crescendo lorsque l’on pratique une discipline particulière. Dans le Trail
par exemple, je suis spécialiste de longues distances, donc la folie réside notamment à faire
toujours plus long avec plus de dénivelés en un temps toujours plus rapide !..
Mais je note avec l’expérience que le concept du« toujours plus » est déjà une folie en soit!
Il y'a des moments où le « toujours plus » conduit irrémédiablement au « trop » ! et à une
déconvenue probable ou a des dommages collatéraux !..
Je pense davantage à l’idée que poursuivre le « Toujours mieux » pourrait être une quête plus
saine et plus durable, à tous les niveaux ! Pour soi, pour les autres, pour notre planète aussi ..
En résumé j’aime les challenges, mais je pense qu’ils doivent avoir du sens avant tout. Et qu’ils
doivent servir à une cause plus grande qu’à la simple expérience limité à notre personne. Si
louable et intéressante soit-elle!
Par ailleurs, réaliser un défi ne doit pas mettre en péril ni notre intégrité physique, et mentale, ni
celle des autres, ni impacter de quelconque façon l’environnement dans lequel on pense réaliser
ce challenge. c’est une vision qui porte davantage de conscience dans les liens de cause à effet
dans tout ce que l’on choisi d’expérimenter simplement.

Quel est ton secret pour garder la forme ?
Je prends grand soin de moi ! Je fais attention à la qualité et la provenance des aliments que je
mange, et ce même si je suis assez gourmande ! Je dors suffisamment, je fais du sport

quotidiennement, je passe du temps en pleine nature dés que je peux, je pratique le yoga et la
méditation qui pour moi sont des piliers à notre équilibre physique, mental, émotionnel et spirituel !
Le petit plus qui me régénère à coup sûr? J’ai appris à réellement ne rien faire de spécial quand je
sens que j’ai besoin de mettre mon mental sur pause ! Parfois, la fatigue n’est pas physique, elle
est le fruit d’un flux de pensées incéssantes ou d’un surplus de stimulis extérieurs qui nous
viennent de toutes part (Le bruit, les autres, le stress, nos tâches à accomplir, les informations et
notifications intrusives etc..)
« Ne rien faire » est très difficile pour nous occidentaux, et hyper actifs, qui culpabilisons à la
moindre minute de temps libre qui ne serait pas exploitée à faire quelque chose « d’utile » ou de
nécessaire! Mais cela s’avère extrêmement efficace ! Accepter de ne rien faire de spécial, suivre
juste l’inspiration du coeur sur ce qui nous ferait réellement du bien dans le moment présent où
l’on ressent cette fatigue intense ! Pas éternellement bien sûr, mais juste se mettre comme dans
« une salle d’attente » : aujourd’hui pas de décision, pas d’action, juste du repos, du corps et de
l’esprit ! Le lendemain, on est refait !!

Suggestions d’expédition.

Contact

Une question ?
N'hésite pas à contacter l'équipe !