275 275
Ajouter aux favoris

Rando et initiation au bivouac en famille

Partez à l'aventure en famille en pleine nature entre Vercors et Trièves. Au départ de la Gare de Clelles (à 45 minutes de Grenoble), découvrez l'histoire du loup et de son territoire lors de randonnées à la journée, et rencontrez les animaux de la ferme au pied du Mont Aiguille. Quatre jours à la campagne dont deux nuits en refuge non gardé et une nuit en tente tipi pour s'initier au bivouac en famille ! A partir de 6 ans. 

Profil de l'expédition
Niveau d'expédition
1/5

Premiers pas
Baptême de l’expédition pour ceux qui souhaitent vivre une première expérience en pleine nature, sans effort physique particulier à fournir, avec un petit groupe de débutants aventuriers. Tu peux marcher, te déplacer sans contraintes pendant plusieurs heures, mais tu n’as pas de bagage technique.

Quel niveau te correspond ?
Note écologique

L’empreinte carbone de cette expédition est de 32.51 kg/participant/jour.
  • Les + : accessible en partie en TGV, nourriture est locale et zéro déchet, hébergement sobre
  • Les - : les transferts pendant l'expédition
Pourquoi une note pour l'environnement ?
Prérequis physiques et techniques


  • Etre capable de randonner environ 10km par jour avec un dénivelé positif d'environ 400m
  • Etre capable de randonner plusieurs jours d'affilée
  • Etre capable de porter un sac d'environ 8 kg (poids adaptable pour les enfants)
  • Ne pas avoir peur des animaux (en liberté à la ferme)
  • Avoir envie de découvrir et d'apprendre
  • Avoir 6 ans minimum

À quoi s’attendre ?


  • L'apprentissage du bivouac en famille
  • La découverture d'une petite ferme du Vercors (cochons, brebis)
Des randonnées accessibles à la journée dans les paysages sauvages du Vercors
  • Les passerelles spectaculaire du Monteynard 
  • Soirées contes et légendes autour du feu avec Damien, guide spécialiste des loups
  • Deux nuits en refuge de montagne - rustique (pas d'électricité. Toilettes sèches, eau chaude et douche extérieure possible)
  • Une nuit en tipi / tente dans un camping à la ferme (douches, toilettes)
  • Trois jours sans réseau téléphonique ni connexion internet (J1 à J3)
  • Gestion collective et ludique des tâches quotidiennes : préparation des repas, vaisselles...

Voir le jour par jour de cette expé
Ton guide
Damien
Guide Explora Project, 49 ans
Bio
La nature est une source infinie de découverte et de joies. Après avoir été journaliste, j’ai rapidement opté pour un métier qui me permette d’être au rythme du monde et à son écoute. Pour moi, le métier d’Accompagnateur en Montagne ne se résume pas à transmettre des compétences techniques, ni à pas à guider. Certes, il faut choisir la route, vérifier que les conditions sont bonnes et que le logistique fonctionne, mais j'aime aussi transmettre...
La nature est une source infinie de découverte et de joies. Après avoir été journaliste, j’ai rapidement opté pour un métier qui me permette d’être au rythme du monde et à son écoute. Pour moi, le métier d’Accompagnateur en Montagne ne se résume pas à transmettre des compétences techniques, ni à pas à guider. Certes, il faut choisir la route, vérifier que les conditions sont bonnes et que le logistique fonctionne, mais j'aime aussi transmettre mon expérience et impliquer le voyageur pour lui permettre d'écrire son histoire. De chaque voyage, on ressort grandit, énergisé et curieux d’une nouvelle aventure !

Devenir guide, un rêve d’enfant ?
Ma première vocation était « chercheur d’os de dinosaures ». Finalement, mon vrai leitmotiv c’est la curiosité. Comprendre comment vivent les Touaregs ou les Caréliens, comment se forme un delta ou une avalanche, comment traverser ce fleuve ou cette banquise, comment faire du feu avec ce que j’ai autour de moi. Et comme la curiosité pousse à aller voir ce qui est derrière cette montagne, j’y vais. Et je vois qu’il y a une autre montagne … Un rêve d’enfant, ça se cultive.

Qu’est ce qui fait que tu ne changerais de travail pour rien au monde ?
Confidence : j’ai essayé d’arrêter, mais je n’y arrive pas. Ce n’est pas une simple addiction, c’est juste un mode de vie. Tout gamin j’entraînais mes copains. On allait droit devant nous, dans les bois, une vieille carte IGN en poche. Ado, on allait un peu plus loin, à la recherche d’un hypothétique étang, des tunnels de voies ferrées abandonnées etc. Puis en spéléo ou en escalade, le prétexte étant de partir quelques jours dans des terrains mystérieux ou inaccessibles. J’ai toujours aimé créer la dynamique d’un groupe, l’enthousiasme pour un projet d’explo. J’en ai fait un métier. Ce qui est fantastique c’est de pouvoir continuer à découvrir des terrains fascinants, des copains curieux et motivés pour l’aventure !

La montagne, comme les déserts froids ou chaud accueille peu d’humain et beaucoup de sauvage. J’y suis bien. Rare, l’humain devient précieux. Il doit évoluer en douceur dans le sauvage. Le comprendre, le respecter. 


Quelle est ton expédition la plus marquante ?
Une méharée de Chinguetti au Banc d’Arguin, en Mauritanie ! Ce ne sont pas les terrains les plus sauvages ni les plus majestueux du Sahara, mais il y avait peu de points caractéristiques, peu de témoignages et peu d’eau. Nous sommes partis en autonomie totale (3 semaines) avec de l’eau une ou deux fois par semaine. Le terrain étaient facile, les pâturages à chameaux étaient fréquents, nous avancions sans autre objectif que de faire nos 30km quotidiens. Une totale liberté. On prenait ce qu’on voyait, et s’il n’y avait rien (et c’est arrivé qu’il n’y ait rien d’autre que le vent) c’était parfait. Et l’objectif : atteindre l’Océan. Au total, trois semaines de plages pour arriver à la mer.

Aimes-tu te fixer des défis toujours plus fous les uns que les autres ?
En aucune manière. Je n’ai pas l’esprit de compétition. Le défi pour le défi ne m’intéresse pas. J’ai mille autres motifs d’inventer ces balades : écouter le vent dans les branches, apprendre de nouvelles techniques, apprécier les aurores boréales, entendre crépiter le feu dans le poêle quand le vent hurle dans les branches. Ou comme l’écrivait Théodore Monod : « Il paraît qu’il n’y a rien là-bas. Très bien. Allons vérifier » C’est un mode de vie -et même s’il peut paraître fou, ce n'est pas un défi.

Si tu étais une ville, un animal ou un monument, lequel serais-tu ?
L’ours est mon totem. Il est tranquille, à l’aise dans son environnement. Il se débrouille dans toutes les situations, mange un peu n’importe quoi, évolue sur tous les terrains. Dans l’eau, dans la neige, en montagne ou au bord de l’océan. Il ne se fixe pas de défi, fais la sieste quand il est repu. Partage volontiers avec le renard ou le corbeau. Pas territorial, pas sectaire, plutôt pacifiste, il ne fronce les sourcils que lorsqu’il y a danger. Et quand la saison devient mauvaise, il rentre dans sa tanière en attendant le retour des beaux jours. Finalement, je suis peut-être déjà un peu ours.


Afficher plus

Cartographie
Jour par jour
Jour 1
Rendez-vous à la Gare de Clelles-Mens à 11h. Rencontre avec le groupe, présentations du séjour et vérification des sacs. Nous partons à pied en direction du refuge non gardé dans lequel nous passerons les 2 prochaines nuits. Nous partons avec nos affaires pour la journée uniquement, les bagages sont transférées au refuge. Premier contact avec la campagne et les paysages du Vercors, nous cheminons en forêt jusqu'en milieu d'après-midi. Installation au refuge, préparation collective du dîner et soirée autour du feu de camp animée par notre guide Damien, spécialiste des loups. Nuit au refuge. NB : l'hébergement est rustique : pas d'électricité ni de réseau, eau à la sources et toilettes sèches. Eau chaude et douche extérieure possibles.
Randonnée
Distance : 8km Dénivelé : 450m de montée
Refuge non gardé
Afficher les jours suivants (3) Poser une question
Équipement
Les essentiels de la liste d'équipement

La liste complète te sera transmise dans ton espace personnel après inscription.
Tu trouveras ici les quelques pièces essentielles que tu n'as peut être pas chez toi.
Nous avons une solution de location pour la plupart de ces pièces, toutefois n'hésite pas à demander à tes amis !

  • Veste imperméable coupe-vent
  • Chaussures de randonnée
  • Sac à dos 40L pour les adultes (location possible). NB : plus petit sac pour les enfants

Besoin de précisions sur cette liste d'équipement ?
Poser une question
Accès
Lieux et heures de rendez-vous
DÉBUT DE PROGRAMME
Lieu
Gare de Clelles
Heure
11:00
FIN DE PROGRAMME
Lieu
Gare de Clelles
Heure
16:00
Comment s'y rendre ?
Par voiture
Depuis Lyon, suivre l'A48 jusqu'à Grenoble, puis l'A51 jusqu'à la Gare de Clelles-Mens. Depuis Marseille, suivre l'A51 jusqu'à Sisteron, puis l'E712 jusqu'à la Gare de Clelles-Mens.
Par train
Gare de Clelles
Prestations
Le prix inclut / n'inclut pas
INCLUS
Encadrement par un guide professionnel Explora Project
Nourriture locale et en vrac pour tout le séjour
Pot d'accueil au départ du séjour
Pot final le dernier jour
Hébergement : 2 nuits en refuge non gardé, 1 nuit en tipi à la ferme
Transferts pendant le séjour
Matériel de camp : tentes, tipis, matelas, sacs de couchage, drap de sac, matériel de cuisine, lampe frontale
N'INCLUT PAS
Votre matériel personnel (liste à télécharger dans l'espace personnel après inscription)
Tout ce qui n'est pas spécifié dans "le prix comprend"
Le transport jusqu'au lieu de rendez-vous
Assurance voyage rapatriement
Avis
2 avis
Emmanuelle
Participant
Le 4 novembre 2021
Expérience exceptionnelle et inoubliable avec une belle énergie de groupe, des accompagnateurs au top, nous rentrons riches de partages, d’échanges, de connaissances sur la faune, la flore, l’histoire, nous en avons pris plein les yeux et quel bonheur de déconnecter pendant 4 jours ! Merci !

Afficher les avis suivants (1)
Infos importantes
Tourisme responsable
Explora Project est engagée dans une démarche de tourisme responsable, particulièrement soucieuse de la préservation des environnements traversés. Les expéditions proposées recherchent, autant que possible, à être autonomes en énergie, à propulsion humaine ou animale, et respectent les principes du sans trace et 0 déchets. Elles sont éphémères : les itinéraires sont proposés un nombre limité de fois, afin de conserver l’aspect « exploratoire » et « exceptionnel » des séjours proposés. Les expéditions se font en petits groupes de 10 participants maximum, afin de préserver l’authenticité et l’intégrité des lieux traversés.
Impact de la météorologie sur les séjours
Explora Project propose des séjours en milieux naturels, avec objectif la reconnexion avec la nature et le dépassement de soi. Par conséquent, les départs seront maintenus quelles que soient les conditions météorologiques (pluie, neige, vent, orage). Des modifications d’itinéraire, d’activités ou d’hébergement peuvent être apportées selon les circonstances.

L’équipe Explora Project se réserve le droit d’annuler le départ si et seulement si la sécurité des participants ne peut pas être assurée, en raison de circonstances exceptionnelles et inévitables. Une telle décision ne peut être prise qu’à l’approche du séjour, soit moins d’une semaine avant le départ. L’équipe fera tout son possible pour te proposer, dans ce cas, de reporter sans frais ta participation sur un nouveau départ, ou te rembourser les sommes déjà versées.
Afficher toutes les infos importantes
Contact
Contacter l’équipe Explora Project

Contacter l’équipe Explora Project pour avoir plus d’informations ou poser une question sur cette expédition.

Par message privé
L’équipe te répondra via ton adresse mail.
Envoyer un mail à l’équipe
Par téléphone
du lundi au vendredi, de 9h à 18h au +33 (0)4 82 81 00 07
0 départs
à partir de 0 €
275 personnes intéressées
+272
Connecte-toi pour voir nos dates de départ, les inscrits et les places disponibles sur chaque départ.
Ajouter aux favoris
Poser une question
Suggestions
Expéditions similaires